Jean-Michel Leligny

                      Jean-Michel LELIGNY

             « 40 ans »                       14 610 jours
         350 640 heures
          21 038 400 minutes
       1 262 304 000 secondes
Je suis né d'une femme de la quarantaine. Quelques années plus tard, elle a mis fin à ses jours, ses heures, ses minutes, ses secondes... J'ai voulu ce travail associant une nature encore sauvage et des femmes autour de la quarantaine, comme un hommage rendu à ma mère. 40 ans est un âge symbolique, un passage important dans la vie d'une femme.
Ce travail n’a jamais été exposé.
http://www.leligny.fr/

 

Jean-Daniel Guillou

             Jean-Daniel GUILLOU
   
   « Pour les yeux du monde »

Est une association créée par le DR Phat Eam Lim.                         
C’est en 2002, non sans émotion qu’il retourne dans son pays qu’il n’a jamais oublié après 27 ans d’absence.
L’état dans lequel il le retrouve le choque terriblement. Il a envie d’aider les siens qui manquent de tout.
L’idée germe, le projet se construit au fil des différents séjours et donnera lieu à la création d’un bateau clinique ophtalmologique.
Jean-Daniel Guillou va suivre les pérégrinations de ce bateau.
http://www.faiza.fr/portfolio/reportages/pour-les-yeux-du-monde/

 

Warren Sare

                         Warren SARE
     
    « La dernière carte »

Fasciné par la photographie depuis tout petit Warren Saré devient photographe en 1986 lorsqu’il obtient son premier appareil photographique. Il désire sortir de la pratique traditionnelle du portrait au Burkina Faso et se lance dans la réalisation de reportage de société.
« La dernière carte » est un de ses reportages au long cours qui présente les anciens combattants burkinabés et béninois ayant combattus sous le drapeau français, il a été soutenu et présenté en 2014 par l’Institut français de Ouagadougou, en 2013 par la Vénerie à Watemael-Boitsfort Belgique.Il n’a jamais été présenté en France.
http://institutfrancais-burkinafaso.com/ouaga/la-derniere-carte-warren-sare/

 

Emilie Masson

                            Emilie MASSON

        « Bourriquet »

Émilie Masson souhaite simplement et humblement que ces quelques clichés puissent nous transporter des années en arrière pour nous replonger dans ce que nous étions enfants, avec tous nos rêves, nos espoirs et nos amitiés imaginaires, le but de ces quelques images aura été alors rempli. 

Parce que dans la vie ... il y a aussi la tendresse, la douceur, la complicité, et les yeux d'un enfant ...
Jean-Jacques Rousseau disait que « Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l’imagination est lui sans frontières » alors Mesdames, Messieurs, prenez le temps de laisser votre regard d’enfants reprendre le dessus et rêver quelques instants.

 

Jean-Michel Delage

                        Jean-Michel DELAGE


Une évocation photographique du livre de Julien Gracq « Les eaux étroites ».
« … il y a dans la promenade sur l’Evre un moment ingrat où l’attention se détourne, et où le regard se fait plus distrait. » Julien Gracq
J-M Delage a découvert Julien Gracq récemment. Depuis, Il a lu plusieurs de ses ouvrages, aimé son regard sur le paysage, ses descriptions. L’auteur Ligérien l’a inspiré pour cette série. Elle a été réalisée en Anjou, près de St-Florent-le-Vieil, village de l’écrivain, mort en 2007. L’Evre, petite rivière qui se jette dans la Loire,  est le personnage central du livre Les eaux étroites. Julien Gracq l’a écrit en souvenir de ses ballades en barque sur ce cours d’eau. Sur les rives ou en bateau, l’Evre s’est offerte à moi.
http://www.jeanmicheldelage.com/fr/portfolio-31124-0-40-evre-etroite-wip.html