Anne-Lore Mesnage

                 Anne-Lore MESNAGE

« Se surprendre à rêver.Rêver »

On définit communément une date de naissance au premier souffle de l’enfant.
Florie et moi nous sommes rencontrées au mois de mai 2005, le 28 décembre 2014, nous nous sommes mariées à la mairie du XXème arrondissement, en petit comité. Un mois et demi plus tard, le 12 février 2015, Félix et Marin voyaient le jour.
Quatre ans plus tard, à l’aube des élections présidentielles et lorsque le mariage pour tous et les droits des familles homosexuelles reviennent sur le devant de la scène, il me semble important, voire nécessaire de raconter notre histoire.

Ce travail n’a jamais été exposé.
https://anneloremesnage.viewbook.com/archives

 

Jean-Charles Dehedin

                               Jean-Charles DEHEDIN

              « Parlons-en »

 Parlons-en est une série ayant pour but de mettre en avant la lutte contre le cancer du sein à travers des femmes sensibles à ce sujet. Elle leur permet de s’exprimer de manière personnelle au travers de la photographie et d’une citation et tout cela sans censure. Ces images ont pour but de transmettre un témoignage lié à l’histoire de ces femmes. Elles se sont mises en scène anonymement, afin que le spectateur puisse imaginer l’un de ses proches à leur place.

Ce travail n’a jamais été exposé.

 

Christophe Hargoues

             Christophe HARGOUES
 
    « EXTRA/ordinaire »

Dans une  résidence entièrement médicalisée, quarante-cinq personnes sont accueillies, toutes atteintes de maladies dégénératives lourdes. Près de quatre années ont été nécessaires pour réaliser ces portraits. Onze résidents ont participé à ce projet; trois sont décédés :
            Laurent, Olivier, Julien.
Tout dans cette résidence est extraordinaire : le temps, l’espace, les personnes.

Ce travail n’a jamais été exposé.
http://www.christophehargoues.fr/index.php?/extraordinaire/

 

Brigitte Manoukian

                          Brigitte MANOUKIAN
   
             « Maritza »

où il est question d’objets
objets tricoteurs de mémoires
supports d’un récit collectif
d’une culture réelle ou mythique
objets passeurs, qui lient et qui délient
hérités, vénérés, sacralisés

ils racontent aussi une histoire personnelle
car les objets ont leur propre trajectoire
Maritza serait née à Kharpout, en Asie Mineure, le 25 décembre 1900.
Elle arrive à Marseille en 1923, avec les neuf membres survivants de sa famille :6 femmes, 3 hommes…
http://www.brigittemanoukian.com

 

Paul-Emile Objar

                Paul-Emile OBJAR

«   Il a disparu. Qui a disparu  Quoi. Il y a (il y avait, il y aurait, il pourrait y avoir »

Une phrase de Georges Perec, un lit vide, comme le passage d'une solitude vers une absence imprévue, et des silhouettes en envie d’existence. Pour avancer dans son histoire. Que sont-ils devenus ?
Documents scannés, photos superposées, en transparence, avec changement d'échelle, P-E Objar réécrit cette histoire à la fois individuelle et collective depuis plusieurs années, jouant avec les supports (toile, papier photographique, papier aquarelle,...), mêlant le vrai, le faux et le possible.
Ce travail n’a jamais été exposé.
http://www.objar.fr/

Plus d'articles...